Connecting with green people & plantation experiments (swales, hugelkultur, nursery) in September / Connecter aux écolos & plantations experimentales (swales, hugelkultur et pépinière) en Septembre

(En français plus bas)

first sprouts, sowed in recycled plastic bottles

 In September  we made connections with people and groups interested in sustainability and permaculture, while launching ourselves into starting plantations with permaculture designs: building of planting beds, a nursery start up and research on plants guild. We also worked on the conception of the future forest garden in our land at Ras Jebel, in parallel with the construction of the cob building stem wall.

Connections with Green People

We’ve been visited by Laurent, a very inspiring, IT expert, full of permaculture ideas who travels and spread the word of permaculture. Even at Kasserine, a small city in the south of Tunisia, he got people inspired to learn and implement permaculture methods. At our farm, he helped us extend our swale and build another compost heap. This new swale, located uphill of our cob house, is meant to protect it from water run off. This time, the new swale is leveled to lead water on the first swale (see july previous post), and clay layer was removed, leaving only sand in the bottom to help water infiltrate the soil. The bed along the swale was also heavily tilled to loosen the soil and mix the clay layer with the sand underneath. We also lightly mulched the swale with straw, until we sow it.

construction of second swale

Finished swale with its mulch

Later, we also participated to an eco-construction workshop with earth adobes at GDA Sidi-Amor, in the subburbs of Tunis (Borj Touil). In this eco-center, several ecological constructions has been built: compressed earth bricks, strawbale and recycled bricks. At this adobe workshop, we made earth adobes using a wooden mold. We also participated to a stemwall construction by cutting stones and placing them with mortar. Stones were salvaged marble blocks from cutting waste. The mortar used was based on “artificial lime”, which was in fact a light version of portland cement (i.e. clinkers and calcareous fillers). The stemwall was built on a concrete poured foundation. The stone and adobe wall was filling a previously built interesting large structure made of earth adobe vaults on stone stemwalls. Although it was not 100% natural material, we learned a lot at this workshop, especially for stone masonery, and we took the decision to use natural lime mortar for our own stemwall.

Earth adobe making

Stone stemwall construction

Wall of stone and adobe almost finished

More interestingly, at this workshop we met plenty of nice people interested in eco-building and sustainable farming. In particular Amine, an agriculture engineer, was interested by our farm, and he visited us and helped us with his ideas and his hands. We had interesting discussion about tree pruning and distance between trees. He suggested us to prune the trees, while we preferred not pruning or prune to recover the natural tree shape, as suggested by fukuoka. He also found the trees too near to each other and suggested to eliminate few of them to give more space for others to develop. Before taking decision to remove few of them, we planned studying how our trees roots partition the soil and intermingle with each other .

Swales, Hugelkultur and Nursery

After the swale we built with laurent, we built a third one, made a hugelkultur bed on contour, and started a seedlings nursery. The three swales were built to gather rain from upslope areas, and were sited on a more or less sunny spots, sandy or clay soil to provide different conditions to plants. Swales store water, by concentrating it during rainy days in the swale trench and keeping underground watering of the raised beds bordering them. Now, we are looking forward for a big rain!

The third swale is located in a sandy sunny spot

We built a half-sunken ‘hugelkultur bed’ on contour to deal with the hard clay layer of 10-20cm in our land. Hugelkulture is a method where tree trunks and branches are buried into a raised bed covered with compost and soil. In our case, we incorporated wood branches and organic matter in the clay soil, after digging 20cm. We planted the bed with mustard  plants  Sinapis alba that break the clay with its strong roots. Mustard is also edible and is a good companion for the nearby fruit trees by trapping nitrate and insects pests. We planned further to add potatoes that also make holes in the hard clay, and broad beans to provide the nitrogen needed by trees, potatoes and trapped by mustard.

a ‘hugelkulture’ inspired bed sowed with mustard, to break the very heavy clayous soil under fruit trees

We started direct sowing and making seedlings. In Tunisia, finding organic or local seeds is challenging. Most seed shops sell mainly imported engineered seeds, may have only one or two local seeds, and after trying ten shops we collected only the few most commonly cultivated species (i.e. parsley, spinach, chard, radish, carrot, fennel, basil), fortunately we already got others seeds from Denmark and Greece. We sowed the seeds directly in the swale beds and in a shady space we arranged as nursery. Unfortunately, few days later, when plants started to sprout, our nursery space was entirely returned by the wild boars. Later, boars also returned the soil of the swales exactly at the place we sowed, probably because it was wet as we irrigated regularly these areas, and he didn’t seem to adhere to no-till philosophy.  In other places, the boar (or is it rabbits ?) eaten entirely the young spinach and chard sprouts. Until we build a serious fence for the boars, we stopped direct sowing and switched to seedling in pots, and suspended them so the boar cant reach them.

Nursery space, before the boar destroy it

Suspended seedlings

Seedling platform

Overall Garden Design

As a demonstration site, we want to illustrate permaculture designs and experiment with them to see how they perform in our local conditions. We started designing on paper at the scale of the whole garden, planning and placing classic permaculture designs : contour raised beds, sunken bed, herb spiral, pond, lasagna garden, yeoman plows, pits and mounds, etc. We also started building a new design of our own, we call humid area, that mixes yeoman with hugelkultur by filling trenches with woody materials.

We placed each element according to its function and available settings : space, sun exposure, humidity and soil condition. For example, we planned yeoman trenches to convert the thickest clay soil, and pits and mounds in very dry and sunny areas to moderate evaporation. We designed on paper, but also in situ, using a rope to draw on the ground.

Additionally, to fix the paths in the garden and avoid them to become muddy, we started tracing and mulching them with pine tree needles, that gives a very cosy forest atmosphere.

Always On Activities

Our compost is getting bigger and bigger. We continue to build a new heap each month, testing each time new materials, and return all the heaps once per month. It’s the activity we wont regret give a lot of time!

The cob stem wall is building up slowly as we gave the priority to other garden tasks. This month, we harvested last opuntia figs and few normal figs.

This post in french / Ce post en français

Premières pousses, semées dans des bouteilles en plastique récupérées

En Septembre nous avons fait des connexions avec les personnes et les groupes intéressés dans le développement durable et la permaculture, alors que nous nous sommes lancés dans les plantation à partir de designs de la permaculture: construction de bandes de plantations, démarrage d’une pépinière et recherche sur les guildes de plantes. Nous avons également travaillé sur la conception du jardin-forêt dans notre terrain à Ras Jebel, en parallèle avec la construction du mur en bauge).

Connexions avec les Ecolos

Nous avons reçu la visite inspirante de Laurent, un expert en informatique, plein d’idées de permaculture qui se déplace et répand la parole de la permaculture. Même à Kasserine, une petite ville dans le sud de la Tunisie, il a inspiré les gens à apprendre et à mettre en œuvre les méthodes de permaculture. Lors de son passage à notre ferme, qui nous a aidé à étendre notre swale et construire un nouveau tas de compost. Ce nouveau swale, situé en amont de notre en en amont de la maison en cob, est destinée à le protéger contre le ruissellement. Cette fois, le nouveau swale est nivelé pour diriger l’eau sur le premier swale (voir post précédent juillet), et la couche d’argile a été retirée, laissant seulement du sable au fond pour aider l’eau à s’infiltrer dans le sol. Le sol de la butte du swale était aussi retourné pour ameublir le sol et mélanger la couche d’argile avec le dessous de sable. Nous avons également légèrement paillée la rigole, en attendant de le semer.

construction du second swale

Swale Fini et son paillage

Plus tard, nous avons également participé à un atelier d’éco-construction avec des adobes de terre au GDA Sidi-Amor, dans la banlieue de Tunis (Borj Touil). Dans cet éco-centre, plusieurs techniques de constructions écologiques ont été utilisées: briques de terre compressée, bottes de paille et briques recyclés. Lors de cet atelier adobe, nous avons fait des adobes de terre à l’aide d’un moule en bois. Nous avons également participé à une construction de la base du mur en pierre,  en taillant des pierres et en les plaçant au mortier. Les blocs de pierres ont été récupérées à partir de dechets de coupe de marbre. Le mortier utilisé était basé sur «la chaux artificielle”, qui était en fait une version allégée de ciment portland (c.-à-clinkers et des charges calcaires). Le mur a été construit sur ​​une fondation en béton coulé. La base en pierre et le mur en adobe remplissait une grande structure déjà construite faite de voûtes en adobe de terre sur des bases en pierre. Bien qu’il n’était pas à 100% matériau naturel, nous avons beaucoup appris lors de cet atelier, en particulier pour la maçonnerie en pierre, et nous avons pris la décision d’utiliser un mortier de chaux naturelle pour la base du mur en pierre de notre construction à Ras Jebel.

Fabrication des adobes

Construction de la base du mur

Mur d’adobe sur base de pierre, presque achevé

Plus intéressant encore, lors de cet atelier, nous avons rencontré beaucoup de gens sympas intéressés par l’agriculture et l’éco-construction durable. En particulier, Amine, un ingénieur agricole, a été intéressé par notre ferme, et il nous a rendu visite et nous a aidé avec ses idées et ses mains. Nous avons eu des discussions intéressantes sur l’élagage des arbres et la distance entre les arbres. Il nous a suggéré de tailler les arbres, tandis que nous avons préféré ne pas tailler ou tailler seulement pour retrouver la forme naturelle des arbres, comme le suggère fukuoka. Il a également constaté que les arbres sont trop proches les uns des autres et a suggéré d’éliminer quelques-uns d’entre eux pour donner plus d’espace pour les autres pour se développer. Avant de prendre une telle décision, nous avons prévu d’étudier comment se partitionnent les racines des arbres et comment elle se mêlent les unes aux autres.

Swales, Hugelkultur et Pépinière

Après le swale construit avec laurent, nous avons construit un troisième, composé d’un lit de hugelkultur en contour, et on a commencé une pépinière de semis. Les trois swale de drainage ont été construits pour recueillir la pluie dans les zones en pente plus haut, et étaient situées sur un endroit plus ou moins ensoleillé, sablonneux ou argileux pour fournir des conditions différentes aux plantes. Les Swales stockent l’eau, en les concentrant pendant des jours pluvieux dans la tranchée et maintiennent un arrosage souterrain des buttes surélevées. Maintenant, nous attendons avec impatience une grande pluie!

The third swale is located in a sandy sunny spot

Nous avons construit un “lit de hugelkultur” semi-enterré en contour pour décompacter la couche d’argile dur de 10-20cm de notre terrain en y integrant de la matiere organique. La Hugelkulture est une méthode où les troncs et les branches sont enterrés dans un lit surélevé recouvert de compost et de terre. Dans notre cas, nous avons intégré des branches de bois et de la matière organique dans le sol argileux, après avoir creusé 20cm. Nous avons planté le lit avec la moutarde Sinapis alba qui brisent l’argile avec ses fortes racines. La moutarde est également comestible et est un bon compagnon pour les arbres fruitiers à proximité en tant que piège à nitrate et à insectes nuisibles. Nous avions prévu d’ajouter des pommes de terre qui font aussi des trous dans l’argile dur, et des fèves de fournir l’azote nécessaire aux arbres, aux pommes de terre et piégé par la moutarde.

Un lit de culture en ‘hugelkulture’ semé avec la moutarde pour briser un sol très lourd, sous les arbres fruitiers

Nous avons commencé le semis direct et en pots. En Tunisie, trouver des semences biologiques ou locales est un défi. La plupart des magasins vendent des semences importées, et chacun a peut-être seulement une ou deux espèces de semences locales, et après avoir essayé dix magasins, nous avons recueilli seulement quelques espèces les plus couramment cultivées (i.e. persil, les épinards, blettes, radis, carotte, fenouil, basilic), heureusement nous avons déjà eu d’autres graines en provenance du Danemark et de la Grèce. Nous avons semé les graines directement dans les buttes des swales et dans un espace ombragé que nous avons organisé en pépinière. Malheureusement, quelques jours plus tard, lorsque les plantes ont commencé à pousser, notre espace pépinière a été entièrement retourné par les sangliers. Plus tard, les sangliers ont également retourné le sol exactement à l’endroit que nous avons semé, sans doute parce que le sol était irrigé régulièrement, et ils ne semblent pas adhérer à la philosophie de la culture sans labour. Dans d’autres endroits, le sanglier (ou est-ce lapin?) avait entièrement mangé les épinards et les choux des jeunes blettes. En attendant de construire une barrière sérieuse pour les sangliers, nous avons arrêtés semis direct et sommes passés à des semis dans des pots, et nous les avons suspendus de sorte que le sanglier ne peux pas les atteindre.

Espace pépiniere, avant sa destruction par le sanglier

Semis en pots suspendus

Plateforme sur l’arbre pour les semis

Design global du jardin

En tant que site de démonstration, nous voulons illustrer les designs de permaculture et les expérimenter pour voir comment ils se comportent dans nos conditions locales. Nous avons commencé la conception sur papier à l’échelle de tout le jardin, la planification et la mise en place des designs classiques de permaculture: buttes en contour, lits en contrebas, spirale d’herbes, étang,  jardin lasagne, tranchées de yeoman, fossés et monticules, etc. Nous avons également commencé la construction d’un nouveau design, que nous appelons zone humide, qui mêle yeoman avec hugelkultur en remplissant des tranchées avec des matériaux ligneux.

Nous avons placé chaque élément selon sa fonction et les conditions disponibles: espace, exposition au soleil, humidité et type de sol. Par exemple, nous avons prévu des tranchées yeoman pour convertir la couche épaisse d’argile, et des fosses et des buttes dans les zones très sèches et ensoleillées pour limiter l’évaporation. Nous avons conçu sur  papier, mais aussi in situ, à l’aide d’une corde pour dessiner sur le sol.

En outre, pour fixer les chemins dans le jardin et éviter qu’ils devennent boueux, nous avons commencé à les tracer et les pailler d’aiguilles de pin, ce qui donne une atmosphère de forêt très agréable.

Activités Toujours en Cours

Notre compost devient de plus en plus grand. Nous continuons à construire un nouveau tas chaque mois, à tester à chaque fois de nouveaux matériaux, et à retourner tous les tas une fois par mois. C’est l’activité que nous ne regrettons pas à y consacrer beaucoup de temps!

La base en pierre de notre maison en cob avance lentement car nous avons donné la priorité aux autres tâches du jardin. Ce mois-ci, nous avons récolté les dernière figues de barbarie Opuntia et quelques figues normales.

Advertisements

2 thoughts on “Connecting with green people & plantation experiments (swales, hugelkultur, nursery) in September / Connecter aux écolos & plantations experimentales (swales, hugelkultur et pépinière) en Septembre

  1. Pingback: Planting bed design | Permanomades

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s